MASTERING

Ultime étape de la production d’un disque, nous proposons un service professionnel et soigné.

OFFRE MASTERING

Nous vous fournissons

  • Une version HD WAV 24 bits à la fréquence d’échantillonnage originale
  • Une version WAV 16 bits 44.1kHz (qualité CD)
  • Une version MP3 320kBps
  • Une version FLAC/AAC gratuitement sur demande

En Option

  • Une version MFiT (Mastering For iTunes) : versions WAV + iTunes Plus AAC optimisées selon les recommandations d’Apple
  • Une version vinyle avec tracklisting et master préparés pour le pressage
  • Une image DDP (ou si besoin une image CD audio physique) contenant les codes ISRC et CD TEXT desitnés au pressage
  • Une version alternative d’un master (radio edit, instrumental…)

Nos TARIFS

Mastering stéréo
Votre nombre de masters stéréo
Mastering par stem
Votre nombre de masters par stem, limité à 8 stems stéréo max
Option MFiT (iTunes)
Nombre de morceaux à exporter au format MFiT (Mastered for Itunes)
Version alternative
Nombre de versions alternatives (ex: instrumentale, radio edit...)
OUI
Option CD/DDP
Préparation d'un fichier DDP pour sortie CD
OUI
Option Vinyle
Optimisation et préparation des masters pour une sortie vinyle
Total : € TTC
  prix indicatif
prix donné à titre indicatif, le devis définitif sera établi à la suite de votre demande

Projet

Contact

Préparer son mastering

Format des fichiers à fournir
  • Fichiers WAV ou AIFF.
  • Stéréo en 24 bits ou plus.
  • La fréquence d’échantillonnage (SRC) doit être la même que celle utilisée depuis le début du projet. Nous nous chargerons de la conversion si besoin.
  • Pour les mixes “in the box” vous pouvez nous envoyer les fichiers en 32bits flottants. Si le logiciel est en 32bits float mais que l’export n’est possible qu’en 24bits maximum, pensez à appliquer un dither 24bits à l’export.
Niveaux et dynamique
  • Votre niveau peak maximum doit être de -4 dBFS afin d’éviter les inter sample peaks (ISP).
  • Laisser une plage de dynamique d’au moins 12dB entre le niveau peak et le niveau RMS.
Traitements sur le mixbus
  • Si vous utilisez des traitements sur votre mixbus (eq, compression, saturation…)  sans être certain du résultat, il est possible de nous envoyer deux versions (avec et sans traitements). Cela vous permettra de nous indiquer la couleur sonore que vous recherchez.
  • DÉSACTIVER tous les traitements de votre mixbus qui ont pour but de faire «sonner plus fort» (limiteur). L’ingénieur mastering a toutes les aptitudes requises pour juger du volume final de votre musique.
Pauses et Montage
  • Laisser un silence de 2 secondes au début et à la fin de chaque morceau. Cela permettra de prendre soin des fondus et des durées entre les pistes de l’album
  • Si besoin nous préciser vos souhaits concernant le montage (fondus enchainés, temps de pause…).
Nommer ses fichiers
  • Les noms des mixages stéréo doivent être écrits de la façon suivante :
    • Le numéro _le nom du morceau_Le nom du groupe/projet_La version de mixage si besoin
    • Exemple: 01_BandName_TrackName_Mix3VocUp
    • Le tout compressé dans un fichier ZIP ou RAR qui se nommera: BandName_ProjectName
  • Les noms des mixages par stem doivent être écrits de la façon suivante :
    • Le numéro _le nom du morceau_Le nom du groupe/projet_La version de mixage
    • Exemple : 01_BandName_TrackName_StemName
    • Chaque morceau compressé dans un fichier ZIP ou RAR qui se nommera : BandName_ProjectName_TrackName
Références & Commentaires
  • Si vous le désirez vous pouvez nous transmettre des morceaux de référence afin d’orienter le mastering. Merci de les inclure dans un sous dossier nommé “Ref” dans l’archive ZIP/RAR des masters que vous nous ferez parvenir (voir “Nommer ses fichiers”).
  • Vous pouvez ajouter vos commentaires, souhaits ou demandes particulières dans un fichier TEXT inclus dans l’archive ZIP/RAR des masters (voir “Nommer ses fichiers”).
Image DDP et CD

Dans le cas d’un album CD (Option DDP)  merci de nous fournir un tableau contenant les codes ISRC et CD text.

  • La durée maximum conseillée d’un CD Audio est de 74min.
  • Le code ISRC est l’immatriculation numérique d’un enregistrement et a pour objet de permettre le contrôle de la reproduction, de la radiodiffusion, de la communication au public de chaque titre. Il est également requis par des distributeurs de musique en ligne tel que iTunes.
  • Seul l’artiste ou le label peut obtenir ses codes, vous devez donc nous les fournir avant l’étape de mastering.
  • En France, via le site www.scpp.fr/SiteIsrc. Pour le reste du monde vous trouverez les informations sur le site isrc.ifpi.org/en
  • Le CD TEXT est une extension du standard REDBOOK CD. Il contient des informations tel que le nom de l’album, de la chanson, de l’artiste. De nombreux lecteurs CD possédant des écrans peuvent lire ce format. Il ne doit pas être confondu avec les codes CDDB, utilisé par iTunes ou Winamp, qui nécessite une connexion internet pour communiquer avec une base de donnée tel que Gracenote. Il est de votre ressort de mettre à jour Gracenote à partir du cd sorti d’usine et en utilisant un logiciel tel que iTunes ou Winamp.
Vinyle
  • Il existe des durées maximums recommandées par face au delà desquelles la qualité sonore peut se détériorer.
33 tours 45 tours
12” / 30cm 19 min 30 sec 14 min 30 sec
10” / 25cm 13 min 30 sec 10 min 00 sec
7” / 17cm 7 min 00 sec 5 min 00 sec
  • La reproduction du vinyle se détériore progressivement à mesure que le sillon se rapproche du centre du disque. Cette contrainte mécanique rend préférable le placement des morceaux les plus exigeants en dynamique, en grave et en volume en début de face.
  • Les sibilances trop présentes peuvent créer des distorsions importantes sur le support vinyle. Il est rarement possible de les enlever au mastering sans abimer le reste des fréquences aigües. Vérifiez ce point attentivement avec l’ingénieur mixage, car il préférable d’utiliser un de-esser au mixage plutôt qu’au mastering.
À propos du volume sonore
  • Un des buts du mastering est d’amener votre morceau à un volume souhaité et adapté au support d’écoute (streaming, vinyle, cd…)
  • Au delà de l’aspect technique, la décision du volume final d’un morceau est un choix esthétique dépendant du style. Il y a une grande différence entre « sonner bien » et « sonner fort » et la recherche du volume le plus fort se fait au détriment de la qualité sonore.
  • Chaque morceau possède son potentiel de volume. Il est moins défini par le mastering que par les étapes de production précédentes (arrangement, enregistrement et mixage). Dépasser son potentiel de volume ne fera que détériorer la qualité du son.
  • Streaming et normalisation :
    • Internet est devenu le principal support de diffusion. Les acteurs majeurs (Apple, Youtube, Spotify, Tidal…) proposent ou obligent une normalisation de volume. Ainsi, les morceaux trop forts sont baissés afin de permettre à l’utilisateur l’écoute de tous les titres au même niveau. Il en résulte qu’un morceau moins compressé peut être amené à sonner plus fort.
    • Au vu de cette nouvelle norme, il est contre-productif de masteriser trop fort et mieux vaut  tenir compte des normes utilisées pour le streaming afin d’optimiser la diffusion de vos morceaux. Appréciant le bénéfice qu’apporte la normalisation du volume, nous travaillerons, sauf sur demande de votre part, à la qualité sonore de vos morceaux plutôt que de prendre part à la guerre du volume.
Restauration audio

Si vous souhaitez supprimer des bruits indésirables (click, clip, noise, hum…) encore présents après le mixage, merci de nous le préciser et, si possible, d’inclure un échantillon des bruits en questions dans un sous dossier nommé “Bruits” dans l’archive ZIP/RAR des masters que vous nous ferez parvenir (voir “Nommer ses fichiers”).

Purple Sheep Studio

Studio d'enregistrement résidentiel

+33 (0)6 89 26 73 32

info@purplesheepstudio.com

Le Clos Saint Joseph - 205 chemin de Rossand
69610 - Saint-Genis l'Argentière

LYON - RHÔNE-ALPES - FRANCE